Bourse & Finance

AccorHotels cède 85 hôtels à un nouveau franchisé, hâte sa mutation

Le groupe hôtelier AccorHotels hâte encore son évolution en vendant 85 enseignes européennes, pour 504 millions d’euros, à une nouvelle entreprise, qu’il fonde avec Eurazeo, et qui va devenir son premier franchisé.

Cette vente des bâtiments et des activités, qui arrive le jour où est finalisé l’alliance avec le chinois Huazhu, et plusieurs semaines après l’annonce de l’acquisition du canadien FRHI, participent au changement profond du groupe hôtelier, leader en Europe, et contrôlé par Sébastien Bazin depuis août 2013.

70% de part à Eurazeo et 30% de parts à AccorHotels

Cette entreprise appartiendra à 70% par Eurazeo et à 30% par AccorHotels, mais pourrait être «très vite raffermie avec l’arrivée d’un investisseur institutionnel supplémentaire», d’après les deux groupes qui ont publié dans des communiqués séparés. Elle sera constituée en partie par des collaborateurs d’AccorHotels.

L’opération demeure à l’acceptation des syndicats du personnel d’AccorHotels et devrait être mise au point avant la fin du premier semestre. Elle donnera donc la possibilité à l’hôtelier de donner les murs et les fonds de commerce à un investisseur externe.

Le but d’Eurazeo Patrimoine, branche d’Eurazeo spécialisée dans l’investissement immobilier et patrimonial, est «de donner vie à un acteur important de l’investissement hôtelier sur le marché européen».

Grâce à un hôtel Pullman 19 Novotel, 13 Mercure, et 52 ibis, ibis Budget et ibis Styles (soit 9.125 chambres), la structure hôtelière va devenir le premier franchisé d’AccorHotels. Les établissements vont bénéficier d’un programme de travaux de 100 millions d’euros sur trois ans. Ils garderont leurs marques et seront louées sous contrat de franchise.

AccorHotels vend les 85 fonds de commerce et les bâtiments de 28 hôtels dont était propriétaire à 146 millions d’euros.

«Stratégie de réorganisation»

Le nouvel investisseur rachète aussi les murs de 57 hôtels, à 358 millions d’euros, à la place d’AccorHotels. Ce sont les achats de mûrs de plusieurs dizaines d’établissements dans des grandes capitales européennes chez la Foncière des Régions, Axa IM-Real Asset, Invesco, comme l’a indiqué AccorHotels en octobre et novembre.

Article précèdentArticle suivant
Sophie
L'économie est ma passion comme le football l'est pour de (nombreux ?) hommes !