Assurance

La blockchain, nouvel ange-gardien des sociétés d’assurance ?

De nombreuses entreprises d’assurance seraient intéressées par le blockchain.

Créée au moment du lancement du bitcoin et de la monnaie cryptée, la blockchain une technologie qui enregistre les transactions sur un grand livre sécurisé est capable de trouver des applications dans l’ensemble les domaines d’activités. Elle doit participer à la mutation à laquelle est confrontée le marché de l’assurance et devenir une bonne opportunité pour révolutionner l’industrie de l’assurance.

En entrant sur le marché, la digitalisation à bouleverser plusieurs secteurs de l’économie comme l’assurance avec le Big data, la machine learning ou encore la dématérialisation.

Au départ, le marché de l’assurance avait pour but de mutualiser les risques. Mais l’assurance devient de plus en plus individuelle et personnalisée, une tendance qui se confirme au fur et à mesure, donnant la possibilité à toute personne de s’assurer et payer suivant son profil précis.

Dans la liste des changements que l’assurance a vécue, il y a la confiance et la sécurisation des opérations et du contrat : la blockchain.

Avec le blockchain il est possible d’enregistrer toutes les informations portant sur chacune des transactions réalisées par les utilisateurs sur un grand livre unique via une base de données publique, qu’il n’est pas possible de maquiller et totalement protégée. Nous repartons donc à la base de l’assurance, dans le café de Mr Lloyd où il était possible aux clients de s’inscrire sur le tableau noir par rapport aux engagements signés sur les navires et leurs cargaisons. Ainsi, on retrouve le blockchain dans tous les secteurs, car plusieurs la considèrent comme l’un des développements les plus importants de l’informatique.

Article précèdentArticle suivant
Sophie
L'économie est ma passion comme le football l'est pour de (nombreux ?) hommes !