Economie

Espace : Airbus Defence and Space et OneWeb lancent OneWeb Satellites

Airbus Defence and Space deuxième de l’industrie spatiale au monde et OneWeb spécialisé dans la création d’un système de communications par satellites au niveau mondiale crèent OneWeb Satellites. Cette joint-venture, appartenant à moitié à Airbus Defence and Space et l’autre moitié à OneWeb, va imaginer et fabriquer les 900 satellites de la constellation OneWeb qui proposera l’internet à haut-débit avec une couverture planétaire. Et le CEO d’OneWeb Satellites sera Brian Holz, CEO.

Production de satellites pour d’autres plateformes

OneWeb Satellites pourra aussi proposer des satellites, des plates-formes ou des équipements vendus par Airbus Defence and Space pour d’autres opérateurs de futures constellations. OneWeb Satellites se chargera de la conception en France de toute la flotte des satellites, et la confection des 10 premiers prototype de vol.
La production en grande masse l’autre partie de la flotte, qui est unique au monde pour des satellites opérationnels, sera réalisée en Amérique du Nord. Chaque satellite aura un poids situé en dessous de 150 kg et sera placé sur une orbite tellurique basse. Leur lancement se fera par Arianespace et Virgin Galactic à partir de 2018 et vont rejoindre leur orbite de travail via une propulsion électrique.

Production en série des satellites

« Nous ouvrons un nouvelle ère de l’aventure OneWeb ! Des deux côtés de l’Atlantique, nos troupes sont maintenant placées sous une bannière unique pour réaliser ce défi étonnant qui consiste à réaliser 900 satellites en série pour la constellation OneWeb », a expliqué Eric Béranger, Directeur des programmes de Space Systems. « Nous nous préparons déjà, depuis de nombreux mois, à créer cette pléiade récente et avec une méthode unique dont nous allons produire en grande masse ces satellites. Notre future étape consistera à installer, à Toulouse, une chaîne prototype pour la production des 10 premiers satellites et donnera la possibilité de tester la méthode d’industrialisation appliquée aux autres suites de satellites ».

Article précèdentArticle suivant
Sophie
L'économie est ma passion comme le football l'est pour de (nombreux ?) hommes !