Paris : ascenseurs de qualité

La belle et grande capitale française est reconnue pour la beauté de ses bâtiments et son architecture. Il serait dommage de gâcher tout cela avec un aménagement non adapté. Il faut donc opter pour des aménagements intérieurs qui sont en cohérence avec l’apparence extérieure.

Choisir une proposition cohérente

Afin d’obtenir un rendu agréable pour l’aménagement intérieur des bâtiments parisiens, des entreprises comme Drieux-Combaluzier choisi le créneau de la cohérence. En effet, les réalisations effectuées par cette entreprise d’ascenseurs sont en adéquation avec chaque bâtiment. Des matériaux nobles et de belles finitions, voilà ce qui fait le charme de ces ascenseurs. Ces derniers sont facilement reconnaissables à la qualité de la réalisation et les prestations à la pointe des dernières technologies. De plus, le service proposé par cette société fait partie d’une offre complète, qui ne comprend pas seulement la pose d’ascenseur.

De la pose au suivi

Choisir un ascenseur ce n’est pas seulement opter pour un appareil de qualité et un rendu agréable. C’est aussi prendre en considération les prestations annexes. Un suivi de qualité fait également partie des critères à prendre en considération. En effet, une bonne maintenance ascenseur est essentielle. Si les ascenseurs sont de qualité, la maintenance servira uniquement à vérifier le bon état de marche. Cependant, il faut tout de même privilégier un prestataire sérieux et de proximité. Ainsi, vous profiterez d’une sérénité concernant l’ascenseur de votre bâtiment.
Mais cette société propose également le suivi et la maintenance d’ascenseurs déjà existants. Avec des professionnels spécialisés et une expérience reconnue depuis des années, vous pouvez leur faire confiance les yeux fermés. Nul besoin de remplacer un ascenseur existant si son état ne le nécessite pas. Moins de frais de remplacement et de maintenance, un service de qualité, voilà ce que recherchent les parisiens. Et ils le retrouvent avec l’entreprise Drieux-Combaluzier.

Habitation : réaliser des travaux de peinture

Dans un logement, il existe toujours des travaux à faire. Lors de l’emménagement mais aussi suite à des changements de goût ou envie de renouveau, les travaux surviennent régulièrement dans un domicile.

Travaux divers

Dans un domicile, certains travaux sont plus réguliers que d’autres. En effet, ce qui concerne le gros oeuvre est plutôt rare. Les ouvertures (portes, fenêtres et portail) sont très rarement changées, plutôt lorsqu’il s’agit d’une rénovation. Ce genre de travaux est plutôt coûteux et n’est décidé qu’en cas de besoin ou de détérioration importante.
A l’inverse, les travaux dits d’agencement ou d’aménagement sont plus récurrents. Ameublement, peinture, sont des changements plus fréquents dans une maison ou un appartement. En effet, lorsque l’on souhaite effectuer du changement ou personnaliser son domicile, la peinture prend une place importante. Afin de donner une touche personnelle à une pièce ou donner un tout autre genre, la peinture est une solution simple.

Réaliser des travaux de peinture

Lorsque l’on souhaite peindre son intérieur ou ses extérieurs, l’idéal est de faire appel à un professionnel. En effet, le savoir faire d’un expert est appréciable pour des travaux de ce genre. Le résultat sera beaucoup plus réussi et proche de ses attentes. Dans chaque région, des professionnels reconnus pourront répondre à vos besoins. Si vous habitez dans le sud de la France, vous trouverez par exemple un peintre à Entrages pour vous aider dans votre projet.

Si quelques fois des personnes de votre entourage vous conseillent des professionnels autour de vous, il peut être judicieux de comparer. En effet, les recommandations amis ne sont pas forcément les meilleures propositions que vous pourrez obtenir. Ainsi, il est préférable de comparer avant de vous décider. Le tarif est important mais il ne s’agit pas du seul critère. La qualité des prestations et la durée de réalisation sont aussi à prendre en considération.

Projet immobilier : bien s’entourer

Que ce soit pour un achat d’une maison ou un appartement déjà existant, un projet de rénovation ou de construction ou encore si votre choix se porte sur un logement sur plan ou neuf, il y a des choses à connaître avant de vous lancer.

Réfléchir son achat

La décision d’un achat immobilier ne se prend pas à la légère. Ce choix important doit être mûrement réfléchi. Localisation du bien, maison ou appartement, superficie, nombre de pièces… Tous les détails doivent être étudiés. Lorsque l’achat s’effectue à plusieurs, il faut bien évidemment prendre en compte les envies de chacun. Une fois tous les besoins définis et le choix décidé, il faut réfléchir au financement du bien.

Crédit immobilier

Pour pouvoir financer un bien immobilier, il faut bien entendu prévoir un financement. La grande majorité des acheteurs immobiliers ont recours à un crédit immobilier. En effet, au vu du montant de l’achat, un crédit vous permet de compléter un apport existant. Si vous ne disposez pas d’apport personnel, vous pouvez tout de même prétendre à un emprunt.
Le crédit immobilier contient des paramètres qui peuvent varier. La durée d’emprunt est l’un de ses paramètres. En fonction des revenus du ou des acheteurs et du montant emprunté, le délai de remboursement peut être plus ou moins long. Ainsi, chaque crédit immobilier est adapté aux emprunteurs. De plus, le montant à rembourser diffère en fonction du taux d’intérêt appliqué. Il s’agit là d’un autre paramètre à prendre en considération. Et ce paramètre n’est pas des moindres.

Taux d’emprunt

Le taux d’emprunt va définir le montant total à rembourser. Ce montant comprend le remboursement de l’emprunt initial ainsi que les intérêts appliqués. Plus le taux d’intérêt est bas, moins la somme à rembourser est importante. Il est donc primordial d’obtenir un taux d’emprunt assez bas. Pour trouver la meilleure proposition de prêt, vous pouvez faire appel aux services d’un courtier immobilier.

Le courtier immobilier

Ce professionnel du monde de la banque et du crédit est là pour vous aiguiller dans le financement de votre projet. En effet, sa tâche consiste à vous trouver le meilleur emprunt possible pour votre projet et adapté à vos besoins. Il étudiera votre cas et vous fera la meilleure proposition. Le courtier effectue les démarches de recherche et de comparaison des différentes offres. Il est donc un allié incontournable pour mener à bien votre projet immobilier.

Achat d’une maison ? Faire appel à un courtier en immobilier

Généralement, l’achat d’un appartement ou d’une maison représente le projet d’une vie. On ne veut donc pas se tromper. Au vu du montant important de cet investissement, il faut bien étudier son projet avant de se lancer. Dans ces conditions, faire appel à un professionnel semble la meilleure solution.

L’immobilier en plein essor

Depuis quelques temps le marché immobilier a repris. En effet, que ce soit pour un premier achat, une maison secondaire, un nouveau projet ou un investissement, l’immobilier est redevenu attractif. L’année 2015 a été plutôt positive dans le domaine de l’immobilier puisque l’économie est repartie à la hausse.

Les achats d’appartement ou de maison sont une solution de plus en plus choisies par les français. Ces derniers trouvent dans l’immobilier un moyen d’investir de façon sécurisée. De plus, les prix proposés étant plutôt bas depuis quelques temps, la période est idéale pour se lancer dans un achat immobilier et devenir propriétaire.

Bien étudier son projet

Un achat immobilier n’est pas à prendre à la légère. L’investissement qu’il représente est conséquent, il y a donc des précautions à prendre. La première étape lors de l’achat d’un bien immobilier, c’est de se rendre compte du budget possible. En fonction des capacités de remboursement d’un ménage et du délai d’emprunt, les prêteurs calculent le montant que la ou les personnes pourront emprunter. Avec cette idée de budget en tête, il est ensuite possible de s’orienter vers les biens que l’on souhaite acquérir.

Ensuite, il faut s’imaginer sa future habitation. Une maison ou un appartement? A la ville ou à la campagne? Chacun a des goûts et des envies différents, il faut donc savoir ce que l’on cherche. La superficie du bien ou son emplacement sont des éléments à prendre en compte dans sa recherche. La proximité de son lieu de travail, des écoles ou encore le nombre de chambres dans l’habitation, ces points peuvent s’avérer primordiaux dans une recherche.

Enfin, il ne faut pas s’arrêter à une seule proposition. En effet, pour le même projet immobilier, les offres peuvent être différentes. Les taux d’emprunts proposés, la durée de remboursement, les assurances annexes, … Il faut tout étudier. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Pour vous accompagner dans ce projet, les services d’un professionnel vous seront d’une grande utilité.

Pourquoi faire appel à un courtier?

Les conseils d’un professionnel sont toujours bons à prendre dans ce genre de situation. Un courtier en immobilier est un expert qui vous permettra de réaliser votre projet dans les meilleures conditions. En effet, le courtier recherche les meilleurs taux d’emprunt pour votre achat immobilier. Il s’occupe d’effectuer les démarches auprès des établissements bancaires avec votre projet pour trouver la solution la plus adaptée pour vous.

Le courtier en immobilier peut également être très utile si vous souhaitez effectuer un rachat de crédit. En effet, le rachat de crédit peut permettre de faire des économies conséquentes sur le montant total à rembourser. Le courtier vous proposera le meilleur taux en cours et vous aidera dans les négociations de taux. Pour obtenir plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur ce site. De nombreuses explications sur le monde des courtiers y sont disponibles pour vous aider au mieux à réaliser votre rêve d’achat.

Les promoteurs immobiliers s’attaquent aux maires

En France, les promoteurs immobiliers s’attaquent aux maires pour dénoncer le comportement de certains d’entre eux qui imposent des conditions pour les mises en constructions des habitations. Cette désapprobation ne fait que grandir au sein de la profession.

D’après les professionnels de l’immobilier, les responsables de cette grogne qui ne cesse de monter seraient les élus locaux, autrement dit les maires qu’ils accusent d’être à l’origine de l’instabilité du marché du logement.

Déjà accusé d’être à l’origine de l’augmentation du prix de l’immobilier dans les années 1998 à 2011, les maires auraient imposé, cette fois-ci, aux promoteurs la construction sur des terrains privés des logements avec des critères bien spécifiques qui selon ces derniers, sont à la limite de la légalité. D’après eux si ces critères ne sont pas respectés, l’autorisation de construire ne peut être accordée. Pour les promoteurs, ces critères ne sont rien d’autre qu’un handicap à la liberté du marché si on prend en considération l’avis de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Pour la présidente de la FPI, Alexandra François Cuxac, si rien n’est fait pour mettre fin à ces chartes qui dépassent selon le cadre juridique, son institution « attaquera ces chartes en justice ». « On ne peut pas accepter l’inacceptable » conclut-elle.

Crédit Immobilier : est-ce le bon moment ?

La baisse significative des taux immobiliers depuis plusieurs mois entrainent un engouement sans précèdent pour ce produit, afin d’acquérir une propriété. Est-ce vraiment le bon moment ? Nous vous aidons à y répondre.

Une baisse continue

Cela dure depuis de nombreux mois, les taux proposés pour des crédits immobiliers ne cessent de baisser, profitant ainsi aux nouveaux propriétaires ayant besoin d’un financement afin d’acquérir un bien immobilier.

En effet, les taux sont significativement bas si l’on compare ces derniers aux taux moyens pratiqués ces dernières années. Cela s’explique par plusieurs facteurs :

  • Marché de l’immobilier morose
  • Baisse des taux directeurs de la BCE
  • Plus grande ouverture des banques

Comment en profiter ?

Le financement d’un bien immobilier se fait dans plus de 98% des cas via votre banque. Il n’est pas nécessaire de faire le prêt dans la banque qui reçoit par exemple vos salaire, vous êtes libres de faire jouer la concurrence afin d’optimiser le taux que vous allez obtenir.

De nombreux organismes permettent de comparer les taux, et ainsi de simplifier vos démarches de recherches. Parmi ces organisme, on trouve des sites internet qui vous demandent les différents critères de votre demande, et à partir de là, vont chercher et contacter les différents organismes afin de vous proposer le meilleur taux possible, c’est notamment le cas du site https://www.boursedescredits.com/credit-immobilier.php.

Si j’ai déjà souscrit ?

Si vous avez souscrit à un prêt immobilier il y a déjà des années, aucune inquiétude, vous pouvez renégocier ce dernier par votre banque.

Comment ça marche ? Pour cela, nous vous conseillons de contacter votre banque afin de leur proposer de modifier le taux d’intérêt sur votre prêt.

Concrètement, il s’agit très souvent du rachat par la banque de votre prêt, et de la souscription d’un nouveau prêt, on appelle cela un rachat de crédit immobilier (différent d’un rachat de crédit « classique »). Très souvent, cela ne réduit pas vos mensualité, cependant cela peux réduire de plusieurs mois, voire années, la durée de remboursement de votre prêt, alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banque.

Mercialys enregistre croissance de 15% dans ses rétributions locatifs de 15% au 1T

Appartenant à Casino, Mercialys, une entreprise spécialisée dans le foncier, a dévoilé ses bénéfices en locations qui ont progressé de 15%. Ces résultats concernent le premier trimestre, favorisés par la croissance des loyers et la multiplication des commerces provisoires dans ses centres commerciaux.

Pendant le premier trimestre 2016, les rétributions locatives synonymes du chiffre d’affaires se fixent à 45,55 millions d’euros.

Sur la période, les loyers calculés s’évaluent à 44,99 millions d’euros, soit une augmentation de 16,2%.

Cette évolution des loyers vient combler la baisse des droits d’entrées, des niveaux de loyers qui sont maintenant avantagés comparé au lancement de ce type de droits » indique Mercialys dans un communiqué.

« Les résultats de ce 1er trimestre sont satisfaisant » apprécie Eric Le Gentil, PDG de Mercialys, s’exprimant dans le communiqué.

« Les centres commerciaux de Mercialys se portent mieux sur le marché national que ce soit en chiffre d’affaires et qu’en fréquentation, malgré une situation économiquement complexe » explique le patron.

D’autre part, les commerçants installés dans centres commerciaux appartenant à Mercialys, ont enregistré des ventes en hausse de 3,8% à fin février comparé à la progression de tous les centres commerciaux de l’hexagone fixé à 0,6%.

Les galeries marchandes enregistrent de l’entreprise enregistrent une hausse de 1,4%, alors que celui du marché n’est fixé qu’à -1,1%.

Immobilier ancien : fin de la baisse des prix en 2016 ?

En 2016, les prix de l’immobilier ancien pourrait s’arrêter, et pouvoir augmenter légèrement dans certaines zones, d’après les réseaux Century et 21, Guy Hoquet et Laforêt. De son côté, MeilleursAgents.com utilise un ton plus modéré considérant qu’il ne faut pas se fier au mot reprise.

Depuis janvier, l’immobilier connaît un essor assez impressionnant avec un bond de 9% constatée au 4e trimestre 2015 et au cours des trois premiers mois de l’année 2016 dans les agences du réseau Laforêt. Century 21 a enregistré également une croissance des opérations de 12% en un an. « Les prix ont connu une baisse de 8% en quatre ans et les taux de crédit immobilier ont enregistré une baisse de 2 points. En réunissant ces deux facteurs le pouvoir d’achat des français est renforcé », d’après une analyse de Yann Jehanno, Directeur exécutif de Laforêt.

Ces derniers temps, il est possible de faire des emprunts à moins de 2% et constat fait, les taux chutent depuis que le mois à commencer se retrouvant entre 1,15 et 1,85% sur 15 ans et entre 1,41% et 2,10% sur 20 ans suivant le profil, indique le courtier Empruntis. On pourrait donc dire que les taux ne vont pas changer et resteront bas à la fin de l’année, se rapprochant des 2,20% en moyenne », prévoit le Crédit Foncier.

Colocation et sous-location : quelles différences ?

Se loger n’est pas toujours chose facile et la recherche d’un foyer à petit prix est bien souvent la motivation première. Être étudiant, jeune travailleur ou personne à faible revenu oblige souvent un futur locataire en quête de logement à chercher une formule adaptée à son budget. Choisir entre la colocation ou la sous-location est parfois un choix cornélien qui oppose souvent la sécurité à la facilité. Chaque décision doit être prise en connaissance de cause et les informations suivantes vous permettront peut-être d’y voir plus clair.

La colocation : principes de base

La collocation est la forme la plus sure de partager une habitation à plusieurs et ce en toute légalité. Chaque colocataire est redevable auprès du bailleur et le bail de location doit être signé par chacun des colocataires qui deviennent également co-responsable. Cette formule ouvre droit à chacun aux allocations logement suivant leurs situations respectives et atteste de leur adresse de domicile principal au regard de la loi et des employeurs. Du côté du propriétaire, si il a décidé d’acheter un bien pour le rentabiliser en le mettant en location, la colocation est un moyen d’augmenter la rente mensuelle si le logement le permet. Il faudra toutefois que le logement soit aux normes pour accueillir plusieurs locataires. Cette formule apporte également des avantages fiscaux non négligeables.

Annecy est une ville particulièrement bien développée en matière de colocation, vous trouverez pas mal d’appartement en sous-location sur http://www.immobilier-france.fr/louer-appartement-annecy. Nous vous recommandons cependant de prêter attention à plusieurs détails : gestion financières des colocataires, lieux de vie commune, entretien des communs, type d’activités (soirée, repas, etc.), économie d’échelle, etc.

La sous-location : avantages et inconvénients

Le principe de sous-location d’un appartement ou d’une maison consiste à louer de façon non officielle un bien déjà attribué à un locataire. Celui-ci décide de mettre à disposition pour une durée plus ou moins longue son logement contre rémunération. Cette sous-location peut porter sur tout ou partie du logement. Utiliser ce système de location n’apporte que peu d’avantages et présente un risque important pour le sous-locataire vis à vis de sa sécurité, et pour le locataire vis-à-vis de la loi. Les assurances pour l’habitation ne prendront pas en charge un sinistre si il est du fait d’une personne tierce au contrat. Par ailleurs, il est impossible d’obtenir une aide au logement ou une autre forme d’allocation pour une sous-location. Le principal avantage est pour le sous-locataire de pouvoir quitter les lieux sans préavis ni compte à rendre quant à l’état de la maison ou de l’appartement.

Vis-à-vis de la loi

D’une manière générale, le propriétaire du bien à louer fait inscrire sur le bail la mention interdisant la sous-location pour garder le contrôle sur son patrimoine. Le locataire souhaitant sous-louer tout ou partie de son logement s’expose alors à une expulsion sans préavis et une poursuite devant un tribunal avec les frais que cela comporte. Toutefois, l’infraction n’est pas toujours facile à démontrer car l’accueil temporaire d’amis ou de famille est parfaitement légal. Si l’hébergement est fait à titre gratuit, le locataire peut accueillir qui bon lui semble sans en rendre compte. Pour constater l’infraction, il faut donc prouver qu’il y a transaction financière. En cas de désaccord entre le sous-locataire et le locataire, il peut y avoir dénonciation. Enfin, il n’existe aucune garantie pour le sous-loueur de percevoir son loyer.

La colocation est bien plus avantageuse et sécurisante pour toute personne ne pouvant acheter ou louer seule une maison ou un appartement. Elle offre la sécurité et un cadre légal à l’utilisation d’un logement à titre d’habitation principale.

L’immobilier de luxe français a épuré ses excès, d’après les professionnels

L’immobilier de luxe français a nettoyé ses excès en 2015, d’après les dires des professionnels de ce secteur important, remarquant que certains prix augmentés par la surenchère de clients russes ou moyen-orientaux, ont été sectionnés en deux ou trois depuis 2007.

Le réseau immobilier Barnes a céder l’an passé 2,2 milliards d’euros de maisons en France, Suisse et Monaco, avec 1,4 milliard d’euros dans l’Hexagone d’après les chiffres dévoilés jeudi.

Quant au réseau Sotheby’s il a présenté jeudi un taux de ventes fixe, de 537 millions d’euros en France, mais en élévation de 155% au dernier trimestre, sur un an.

« Depuis la rentrée 2015, nous avons pu remarquer un retour au calme sur le marché haut de gamme », a écrit Alexander Kraft, le PDG de Sotheby’s International Realty France et Monaco.

Prix adaptés aux conditions du marché

« Les échanges ont toujours lieu pourvu que les prix demeurent rationalistes et coïncident avec la nouvelle situation du marché », déclare t-il. De ce fait, les acheteurs ont un large choix » alors que les vendeurs, doivent se afficher plus de souplesse dans leurs discussions de prix ».

Barnes d’ajouter: « la reprise découle d’un rajustement des prix à la baisse », particulièrement dans des « lieux de vacance franco-français » comme la Corse, du Pyla et de l’île de Ré, les stations balnéaires de Biarritz, et les stations de sport d’hiver tels que Val d’Isère et Méribel.

Les prix redécollent

Après avoir enregistré une baisse d’environ 35% entre 2007 et 2014 dans ces villes, les prix ont cependant redécollé de 10 à 15% depuis début 2015, d’après Barnes.

Il en est de même dans des destinations préférées par la clientèle internationale comme Saint-Tropez, Mégève ou Courchevel, où le marché repart parce que « les propriétaires ont compris qu’ils n’avaient plus la possibilité de vendre à n’importe quel prix », d’après Thibault de Saint-Vincent, président de Barnes, s’expliquant lors d’une conférence de presse.