Epargne

Le Livret d’épargne populaire, un placement que les encore impopulaire en France

Trouver un placement sûr et dont la rémunération est conséquente, devient difficile, car avec le livret A qui propose un taux rémunérateur de 0,75% et le livret de développement durable, le compte épargne logement qui propose un taux tournant autour de 0,5%. Ces taux ne devraient pas évoluer de sitôt. Par contre, il y a possibilité d’avoir plus de revenus en choisissant le livret d’épargne populaire.

Ce placement que les épargnants connaissent peu à un taux de 1,25% dépasse de peu celui proposé par le Livret A ou encore le livret de développement durable. « Il s’agit d’une rémunération adaptée, vu qu’il le niveau de l’inflation est bas » juge François Boisseau, responsable du département épargne à la Banque postale. De plus, sur le Livret A, les intérêts payés sont exonérés d’impôts.

Ménages modestes

En fait, le livret d’épargne populaire est dédié aux foyers aux revenus bas. Sauf que depuis deux ans, ses conditions d’accès ont été améliorée pour permettre aux particuliers d’en ouvrir davantage. Par contre, l’ouverture, d’un LEP est conditionné par un revenu fiscal qui ne doit pas dépasser 19 255 euros pour une personne vivant seul ou 29 537 euros pour un couple. Ainsi, le souscripteur doit fournir au banquier un avis d’imposition de 2015 qui fournit des informations fiscales de 2014.

Article précèdentArticle suivant
Sophie
L'économie est ma passion comme le football l'est pour de (nombreux ?) hommes !