Bourse & Finance

Reprise des Bourses européennes après le rebond des bourses asiatiques

Ce vendredi, les Bourses européennes confirmaient vendredi leur reprise de la veille, après le sursaut des places financières asiatiques dans le cadre des prix du pétrole et dans l’attente que les banques centrales viennent en renfort des marchés désorientés depuis que l’année a débuté.

Après avoir ouvert en hausse, les marchés actions européens apparaissaient obstinément dans le vert. Vers 08H30 GMT, Paris affichait une progression de 2,16%, Londres de 1,72%, Francfort de 1,76%, Milan de 1,31% et Madrid de 2,12%.

Après avoir plongé mercredi, suite à la chute des cours du pétrole et aux angoisses portant sur la diminution de la croissance mondiale, les Bourses européennes se sont retrouvées jeudi, convaincant Wall Street qui a fini en hausse de 0,74%.

Les propos de mario Draghi rassurent les marchés

« Un sursaut des prix du pétrole et des paroles apaisantes du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi ont parfaitement contribué à la remontée des marchés boursiers hier, après leur débandade mercredi », selon Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

« Maintenant, il faut se poser la question de savoir si cette tendance va continuer ou c’est uniquement une accalmie qui augure une nouvelle baisse, poursuit-il La grande question est de savoir si cette tendance peut se poursuivre ou s’il s’agit seulement d’une légère reprise avant une nouvelle chute » a-t-il ajouté.

Le prix de l’or noir en rebond

Le sourire est réapparu jeudi avec des déclarations rassurantes de Mario Draghi. Il sera « indispensable de réexaminer et éventuellement revoir » la politique monétaire pendant la prochaine réunion du conseil des gouverneurs, le 10 mars, a déclaré le dirigeant de la BCE, qui acquiert déjà 60 milliards d’euros d’actifs par mois pour la relance de l’inflation et le soutien de l’économie.

Au Japon, les investisseurs s’attendent aussi à un geste de la banque centrale (BoJ). D’après le journal économique Nikkei, celle-ci va discuter au cours de sa réunion des 28 et 29 janvier d’une incertaine expansion de son grand programme d’acquisition d’actifs.

La chute des prix du pétrole, le recul économique de la Chine et l’inaptitude des banques centrales à tranquilliser les marchés a participé au plongeon des Bourses pendant le mois de janvier atroce. Leur certain retour au premier plan fait plaisir donc évidemment les investisseurs.

Article précèdentArticle suivant
Sophie
L'économie est ma passion comme le football l'est pour de (nombreux ?) hommes !